lundi 31 juillet 2017

Sexualité consciente, sexualité sacrée, de nouvelles pistes 


J’ai déjà partagé avec vous quelques pistes de sexualité consciente et certains de mes questionnements dans cet article : Lunes, coupe, sexualité, sensualité et éducation.  Il est grand temps d’un update. Voici donc la suite de mes explorations (une partie en tout cas!). Bien évidement, cet article est destiné à tous, que vous soyez célibataire ou pas, bisexuel ou pas, femme ou pas, etc.

Commençons par un peu de vocabulaire :

Yoni & lingam… 


Yoni signifie temple sacré et source. C’est la source de vie. C’est le sexe de la femme dans toutes ses composantes physiques (pubis, lèvres grandes et petites, clitoris, vagin, col de l’utérus, utérus, trompes, ovaires) et dans son expression énergétique, émotionnelle et psychique.

Comme le dit Sofia Sundari, tantrika, quand une femme donne naissance à un enfant, la Source lui envoie une âme, la femme l’accueille dans sa matrice, lui donne corps et vie en la faisant naître par sa yoni. Elle a donc un pouvoir de "manifestation" (i.e. de rendre manifeste, de concrétiser, de matérialiser) énorme. 

Cette source de vie, cette Source incarnée, nous sommes invitées à y prêter plus d’attention au quotidien. A prendre conscience qu’en tant que siège émotionnel et énergétique, elle est aussi importante que notre cœur (j’entends notre coeur énergétique, pas l’organe) dans nos prise de décision, qu’elle a aussi une voix propre si on lui prête oreille. Prendre conscience qu’on est assise dessus là maintenant, lui offrir sa place, du confort, du réconfort, du plaisir, de l’attention, ce qui est juste et bon pour elle est juste et bon pour nous. C'est la porte de notre pouvoir, de notre intuition, de notre confiance en nous même et de notre pouvoir de séduction.

Le Lingam ou Vajra, est le sexe masculin.  Ligam signifie « le signe » et vajra « le diamant ». Comme la yoni, le sexe masculin porte aussi son lot de blessures émotionnelles, de tensions et de blocages énergétiques, a libérer par la pratique du tantra/tao, par le massage thérapeutique et initiateur, par la prise de conscience et l’éveil sexuel et spirituel.

Les hommes d'aujourd'hui sont tout aussi perdus que les femmes face aux injonctions sociales quand à leur masculinité et leur sexualité : être performants, sexy, attentionnés, connaître le corps des femmes et deviner leurs désirs, n'être ni agressif, ni trop tendre, faire jouir leur partenaire, ne pas jouir avant leur partenaire mais pas trop longtemps après non plus, etc.

La plupart des hommes placent leur virilité et leur confiance en leur virilité dans leur performance (érection, faire jouir l'autre, jouir). C'est quoi être un homme? C'est quoi être viril? 

Savez-vous qu'un lingam peu tendu (moelleux donc) est plus réceptif et sensible qu'un lingam ultra tendu. Pour Barry Long (un peu extrême), un lingam en totale érection en dehors de la pénétration est un signe de conditionnement, d'excitation déconnectée de l'instant présent... Il appelle cela le "penis émotionnel". Le problème survient lorsque les hommes utilisent l'éjaculation comme décharge émotionnelle... car l'agressivité, la colère, la frustration déchargée est transférée énergiquement à leur partenaire... D'où l'idée de ramener de la conscience, et de continuer à lire cet article :)

Un bon livre d'initiation au tantra pour les hommes ? L'amant tantrique de Jacques Ferber. Et, en anglais, les ouvrages et vidéos de David Deida.

Un bon livre pour tous, facile d'accès, plutôt drôle et LGTB friendly : Urban Tantra de Barbara Carrellas.

Comme dans toutes les prises de consciences, s'interroger sur ses pratiques, ses valeurs, ses croyances, ses limites est le pas le plus important. Le reste suit...

J'aime utiliser les termes yoni et lingam comme moyen de déconditionnement. Savez-vous que "vagin" signifie le fourreau de l'épée... Je préfère avoir une source de vie entre les jambes. 

En pratiquant le tantra, on s'aperçoit que l'entièreté de notre corps est potentiellement orgasmique (y compris notre corps énergétique...). Si on sort de la recherche de l'orgasme et que l'on porte notre attention sur la circulation de l'énergie et notre respiration, tout peut arriver. 

Le lingam et la yoni ne sont que l'expression la plus visible de notre masculinité et de notre féminité. Chaque grain de peau mérite d'être honoré, et l'espace entre la peau et l'infini aussi. D'ailleurs, où commence votre corps et où s'arrête t-il? Pouvez-vous sentir une frontière? Fermez les yeux... respirez... cette frontière n'existe pas.

En quel termes parlez-vous de vos rencontres sensuelles et sexuelles (avec une autre personne ou avec vous même) ?

Quel temps et attentions accordez-vous à votre corps et à vos organes sexuelles dans la journée ? Faire la paix avec son corps, mieux connaitre son intimité, ses réactions, ses zones de plaisir... Ca me semble être primordial avant de prétendre connaître celles de l'autre. Car notre plaisir c'est aussi notre "responsabilité" : ce n'est pas l'autre qui nous fais jouir. Dans la rencontre, on se rencontre avant tout soi-même à travers l'autre... 


La pratique du tao/tantra :


J'ai déjà évoqué Mantak Chia, maitre taoiste. Ses ouvrages portent plus sur les aspects physiques, physiologiques et énergétiques du tantra (pas sur la spiritualité tantrique). Deux de ses ouvrages sont disponibles gratuitement en pdf :

Je vous conseille la lecture des deux car chaque ouvrage aborde aussi l’autre sexe, donc quelque soit vos attirances sexuelles il y a de bonnes infos à prendre dans les deux, pour vous et/ou pour mieux comprendre votre partenaire. 

Pour les hommes, la clé du Tao et du Tantra (et certainement la grande révélation pour beaucoup d’entre vous…) est qu’orgasme et éjaculation sont deux choses distinctes et qu’un homme peut accroitre sa force vitale, son énergie sexuelle et immunitaire, en contrôlant son éjaculation et en jouissant d’une manière plus profonde et plus délicieuse encore (d'une manière qui le relie à l'univers, à sa nature divine, au divin). Pour cela il faut s’entrainer (comme pour maitriser tout art)...et donc lire les ouvrages de Mantak Chia ou faire un stage de tantra/tao (voir liens en fin d’article) pour apprendre les exercices de respiration et de visualisation du flux de l’énergie dans son corps et celui de son/sa partenaire (pour les femmes aussi).

Il faut le vouloir mais, dès la première prise de conscience, on ressent la différence. Une des premières prise de conscience c’est la respiration. Je ne vais pas résumer ici les centaines de pages de Mantak Chia, mais la prochaine fois que vous faites l’amour ou que vous vous faites l’amour, respirez lentement : expirez par la bouche en laissant sortir tous les sons qui émergent, relâchez la mâchoire (surtout les femmes car bouche et yoni sont connectées, cf. les travaux de ThérèseBerterat pour se préparer à la naissance).  Relâchez-vous, plutôt que de vous crisper sur ce plaisir qui vient et qui risque de partir, et soyez pleienement présent(e) à ce qui est :  vos sensations, votre respiration (aaaaaaaaaaaah j’expire), à l’énergie qui circule en vous et entre vous (si vous êtes plus qu’un-e) et même autour de vous.

Dans ses ouvrages, Mantak Chia explique comment cultiver les « valley orgasms », qui, sans les opposer aux « vertical orgasms » (qui ont aussi leurs joies) sont un état pré-orgasmique qui peut durer des heures, des jours. Les valleys-orgams, comme les full-body orgasms raprochent du divin. Les corps, les âmes, les énergies se fondent et se nourrissent et ouvrent les portes de perceptions, ouvrent les chakras (centres d’énergies). Ils nous rapprochent de notre nature divine, nous font expérimenter l’unicité avec toutes choses, la Source, le Void, le vide enceint.

Pour les femmes, ce qu’il appelle « le kung-fu ovarien » n’a rien de violent (!) .  Il faut entendre « kung-fu » comme un art de maitriser et accroitre son énergie (ici son énergie sexuelle).

Dans les pratiques suggérés, il est question des œufs de jade ou yoni egg, des oeufs de pierres semblables aux boules de geisha mais avec une plus grande puissance thérapeutique du fait des propriétés de la pierre choisie. On notera que l’effet des pierres et très lente et se diffuse sur la longueur donc, comme toujours, ne pas s’attendre à un effet immédiat. C’est une pratique à apprivoiser et s’approprier.

J’ai suivi un chouette séminaire sur le sujet et voici ce que je peux partager.



Figurine anthropomorphe, collection du musée du Quai Branly, Paris - exposition Picasso Primitif.

Les yoni eggs


Outre le fait de mieux connaître sa yoni, l’utilisation des yoni egg permet de tonifier les tissus, de nourrir son énergie sexuelle et donc notre bien-être et notre énergie vitale et immunitaire, accroitre le plaisir par pénétration, améliorer l’oxygénation des tissus, la circulation sanguine, énergétique, lymphatique et hormonale dans tous notre corps.

Avec une pratique régulière certaines femmes ont guérit leur ovaires poly-kystiques et leur endométriose (comme Sofia Sundari, coach tantra). Il parait que ces exercises de tao/tantra permettent de récreer des conexions nerveuses, ce qui accroit la sensibilité et la réactivité de la yoni. Je pense à toutes les femmes mutilées par l’épisiotomie (sans parler des femmes excisées…que l’on peut soutenir via l’association de mon amie Pauline) qui pourraient se réapproprier leur plaisir.

Vous trouverez sur internet plein d’infos sur comment choisir son yoni egg, quelle pierre, quelle taille, etc. Je vous laisse consulter ce qui existe déjà. Je souhaite juste préciser que le jade vert foncé du Canada a de fait moins de chance d’avoir été extrait dans une mine au conditions de travail dégradante (ou pire par des enfants…), et que le quartz rose a un pouvoir “amplificateur”. Il doit donc être utilisé après une pierre qui nettoie les traumas et autres énergies negatives stockées dans notre yoni (comme le jade nephrite, mais pas l’obsidienne noire qui est une pierre trop yang).

Les bienfaits des exercices avec un yoni egg peuvent être couples à ceux des yoni massages qu’on peut se faire soit même ou par un(e) professionnelle du massage tantrique. Je parle bien sûr des massages thérapeutiques (qui n’exclu pas le plaisir), pas des pratiques de prostitution déguisée (sachant que je n’ai rien contre la prostitution quand ceux qui la pratique peuvent la pratiquer de leur plein gré et en sécurité, dans un cadre social et légal qui les sort de la clandestinité, reconnaît leur rôle dans la société et les soutient).

A suivre...

Quelques liens en attendant :

Je vous invite à chercher sur youtube des interviews de tous ces auteurs et maîtres.  Internet regorge d'infos sur la pratique du tantra. Dans cette foule d'infos, voici celles que j'ai testées.

En français :
  • Margot Anand et son dernier livre (je ne l'ai pas encore lu mais pour l'avoir entendue en interview, je pense que ses ouvrages sont accessibles)
  • Daniel Odier : grand maitre de tantra, son initiation par une prêtresse cachemirienne est une histoire d'une grande beauté. On trouve de beaux textes sur son site. Je viens de commander : "Tantra" et "Tantra yoga". 
  • Eric Barret : philosophie tantrique dans la pure tradition du shivaïsme cachemirien. Ses livres sont un régal. Il n'est pas question de sexualité mais de non-dualité. C'est un enseignement qui me porte, m'ouvre et me soutien au quotidien. Si je ne devait avoir qu'un seul livre en ma possession, ce serait un livre d'Eric Barret. J'aimerai aussi lire son maître, Klein.

In english :
  • Mariah Freya : mine d'infos sur son blog (yoni egg, yoni massage, lingam massage, un éventail de différents types orgasmes féminins, etc.)
  • Sofia Sundari : tantrika dont le site regorge d'infos.
  • Ronja Sebastian : plein d'infos et de vidéos sur son site (il faut s'inscrire à sa newsletter)
  • David Deida : je viens de commander Dear Lover
  • Self-Cervix : pour apprivoiser son col de l'utérus et découvrir tout le plaisir qui s'y cache.
  • Le livre Urban Tantra de Barbara Carrellas (op-cite)


Dans une tout autre tradition, parce que les poèmes de Rûmî résonnent fort en moi, je viens de commander : Rûmî, la religion de l'amour de Leili Anvar et Sufi mon amour d'Elif Shafak.

mardi 20 juin 2017

Hommage à Leboyer


Il y a quelques mois j'ai rencontré une femme qui avait accouché avec lui. A travers les années qui marquaient son visage, ses yeux brillaient de gratitude et de la magie de cette naissance.

Merci, Frédérick Leboyer, pour toute la douceur que vous avez insufflé autour de vous, pour ce cheminement des consciences vers plus de respect et d'humanité.

Je vous souhaite une renaissance aussi douce que vos rêves.

vendredi 2 juin 2017

Mes photos exposées à Fontenay (France)

Sans titre, série Famille (2009) photo argentique tirée sur papier baryté 40x60

Ma série "Famille" sera exposée du vendredi 9 juin au samedi 1er juillet 2017à la Nef de la Halle Roublot à Fontenay-sous-Bois (France) dans le cadre de l'exposition "Image Imprimée". Vernissage Jeudi 8 juin 2017 à partir de 18h30
Infos pratiques:
NEF de la Halle Roublot
95, rue Roublot – 94120 Fontenay-sous-Bois
Entrée gratuite
Du mardi au samedi de 14h à 19h
Les vendredis de 16h à 21h
Les dimanches 11 et 18 juin de 11h à 16h

mercredi 24 mai 2017

Women retreat in Portugal : Elements of the Sacred.

Pour une fois je vais écrire en anglais.... pour présenter une retraite pour femmes que je co-organise et co-facilite, en anglais :)

Dear sisters, I am grateful and full of joy to announce this beautiful women retreat that I will co-facilitate along with 3 soul sisters : Oren, Nounya and Mireille. The four of us will walk along this empowering path with you, through our wheel of medicine : honouring each elements : Air, Earth, Water, Fire, Akash and Spirit. We will share meditations and visualisations, shamanic rituals, medicine dance, creative spaces and times, chanting and many more. It will take place in the beautiful nature of Alentejo (south Portugal) for October's full moon. 

You will find more informations about us and the retreat on the website I designed for this new adventure : Sacred Nature and on our Facebook page and Facebook event.

* I would be honoured to meet you there *

jeudi 18 mai 2017

Portrait de père (Grandir Autrement 64)

Dans le Grandir Autrement du mois de mai-juin, vous pouvez découvrir le portait d'un papa nomade, Yannick, que j'ai réalisé aux pieds des Pyrénées. 

Yannick et Maude ont 3 enfants plein de vie, un grand chien et vivent dans un beau bus vert aménagé en super maison sur roues, après avoir voyagé plus de 2 ans en roulotte tractée par deux chevaux. Un livre auto-édité racontera bientôt leur périple. en attendant vous pouvez lire leur ancien blog : La roulotte qui gigote.

Cette interview est riche en perles de sagesse car Yannick est coach en développement personnel. Son regard sur son cheminement de père est juste, sincère et très inspirant.

Vous pouvez suivre leurs aventures sur leur blog MYTAE et découvrir les conseils de Yannick  sur son site 7 clés pour changer de vie.


>>> Chaque mois, Grandir Autrement  met en ligne gratuitement un article du numéro précédent. La liste est ici.


Exposition sur l'allaitement à l'ULB

L'allaitement d'Anouk se termine... Ce n'est pas un sevrage naturel mais, à ses 3 ans et 2 mois, j'ai envie d'une autre relation avec elle et je ressens un grand besoin de choisir quand, comment et qui me touche. Faute de relais, à nouveau en flirt avec le burn-out maternel, mon besoin de "frontières" s'est fixé là-dessus... On sait que le soutien de la mère allaitante est primordial pour que le lien lacté se tisse avec harmonie. Anouk n'est plus une nouvelle née, mais en écho, cet article que je rédige pour Grandir Autrement: "Comment soutenir la mère après la naissance?" . Et cet autre que j'avais publié ici : Eviter l'épuisement maternel : mère au bord du gouffre

Et chez vous, ça se passe comment?

Voici une exposition qui me plairait beaucoup, couplée à une Journée d’études interdisciplinaire sur l’allaitement au Musée de la Médecine (le 15 juin).

Enjoy & share.


EXPOSITION
A l’Université libre de Bruxelles

VOIES LACTEES - L’allaitement : représentations et politiques


Du 24 mai au 8 juillet 2017

Inauguration le mardi 23 mai à 18h

Salle Allende - ULB – Campus du Solbosch
22-24, av. Paul Héger - 1050 Bruxelles

Depuis l’origine de l’humanité, l’allaitement suscite autant de fantasmes que de tensions entre érotisme et représentations mythologiques ou sacrées. La mère allaitante est aussi un symbole largement utilisé dans sa dimension politique, de l’Antiquité à nos jours : l'image emblématique de la fondation de Rome n'est-elle pas celle d'une louve nourrissant deux bambins ?

L’exposition explore ces représentations et ces mythes à travers un florilège d’œuvres, de documents vidéos,
de performances artistiques, et d’objets médicaux. Les pouvoirs attribués au lait, non seulement nutritifs
mais moraux, la fascination pour les lactations extraordinaires, les représentations de la Vierge sont envisagés
tour à tour et révèlent que l’allaitement est au cœur de nombreux enjeux esthétiques, moraux, sanitaires,
religieux et socio-économiques.

Exposition conçue par le groupe de recherche « Lactation in History » de l’université de Genève, Lausanne et Fribourg, enrichie par des objets des collections du Musée de la Médecine de l’ULB.
Une organisation d’ULB Culture, en partenariat avec le Musée de la Médecine de l’ULB.

Le 15 juin : Journée d’études interdisciplinaire sur l’allaitement au Musée de la Médecine :

Informations pratiques
Vernissage : le mardi 23 mai à 18h
Dates : du 24 mai au 8 juillet 2017
Fermé les 25 mai et 5 juin
Heures d’ouverture : Lu-Ma 12h-14h / Me-Je-Ve 12h-18h / Sa 14h-18h.
Entrée libre.

Lieu : ULB - Salle Allende - Campus du Solbosch (bât F1) - 22-24, avenue Paul Héger -1050 Bruxelles

Visites guidées et informations : www.ulb.ac.be/culture - culture@ulb.ac.be - 02 650 37 65

jeudi 4 mai 2017

Charlie et la mort de Maminette (Charlie 2)




La maquette de Charlie 2 est finie ! On l'envoie aux éditeurs cette semaine. 

Après la naissance, mon amie Charlotte Marchand et moi avons souhaité ce livre sur la perte d'un être cher, pour parler de la mort en douceur aux petits et aux plus grands. 


Un livre plein de couleurs et plein de joie malgré la peine.


Au plaisir de vous le présenter bientôt !


Love.




Quand à Charlie et le petit frère, vous pouvez encore le commander par correspondance ou le trouver dans les libraires suivantes :


A Bruxelles : 

Librarie Les yeux gourmands
Avenue Jean Volders, 64 A
1060 Bruxelles
Tél. : 02 642 97 05
du mardi au samedi de 11 à 18H30

Tropismes Libraires
11, Galerie des Princes
1000 Bruxelles
02 512 88 52
Dimanche : 13.30-18.30 

Lundi : 11.00-18.30
De mardi à jeudi : 10.00-18.30
Vendredi : 10.00-19.30
Samedi : 10.30-19.00



Une Autre Histoire (Watermael-Boitsfort). Contactez Laurie au 0477 71 75 63 ou uneautrehistoire@gudanski.be 

Grenoble (France) : 

- à la Librairie Artaud, en section jeunesse.
23 Grande Rue 
38000 Grenoble
France
Tel : 04 76 42 49 81
Email : arthaud[@]librairie-arthaud.fr
Heures d'ouverture :


Du lundi au samedi de 10h à 19h

Envoi par la poste :


 pour être livré en Belgique, envoyez un mail à charlottemarchand00@gmail.com
   pour être livré à l'international, c'est moi qui m'occupe de vous : anais.tamen@yahoo.co.uk

Voici un mail type à copier-coller pour vous faire gagner du temps :)

Bonjour, 
je souhaite commander X exemplaire(s) de Charlie et le petit frère.
Voici mon adresse postale :
et mon numéro de téléphone :
Bien à vous,
XXXXXX

Vous recevrez au plus vite les informations pour le virement. Les frais de port sont d'environ 2 euros pour un livre dans l'Union Europénne (et si vous en commandez vraiment beaucoup on vous les offrira :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...